Sophocle thérapeute
La guérison d'Oedipe à Colone
Par Thierry Gaillard
(188 pages , Ecodition 2013 , ISBN 9782940540006)
Prix Ecodition : 18.00 €
Achat direct 100% sécurisé
18.00 €
Ajouter au panier
Achat direct
Commander par email

4ème de couverture:

Les profonds enseignements thérapeutiques que Sophocle nous a laissé en héritage n’ont toujours pas été reconnus à leur juste valeur. Pourtant, de la peste à Thèbes jusqu’à la prospérité à Colone, Sophocle ne pouvait plus clairement illustrer la restauration collective et individuelle d’un équilibre perdu. Avec son mythe d’Œdipe, il présente certains principes de guérison employés à Épidaure, ce sanctuaire dédié à Asclépios. Étonnamment, la dimension spirituelle et thérapeutique de Sophocle et ses liens avec le dieu guérisseur Asclépios n’ont jusqu’ici pas été pris en compte. Ils sont pourtant essentiels pour apprécier le génie du dernier représentant de l’époque prestigieuse d’Athènes.

Pour renouer avec cette tradition, l’auteur rappelle la connaissance par les Anciens des lois transgénérationnelles que l’on redécouvre dans les thérapies contemporaines. Fort de ce savoir, Sophocle s’est emparé du mythe d’Œdipe pour transformer le pire des destins en une glorieuse apothéose. La « tragédie » d’Œdipe est avant tout cathartique, s’inscrivant le long des étapes d’une guérison qui aboutira à Colone avec la garantie de la prospérité qu’il lègue à ses hôtes.

Cette nouvelle interprétation du mythe d’Œdipe contribue au rétablissement d’un dialogue, aujourd’hui indispensable, avec les savoirs traditionnels.

Extrait :

Parmi tous les joyaux du patrimoine antique, l’œuvre de Sophocle brille d’un éclat particulier. Avec son « mythe d’Œdipe » le génial tragédien nous a laissé un héritage qui défie le temps, inlassablement rejoué depuis sa première il y a plus de 2400 ans !

Passerelle entre deux époques, son œuvre est unique parce qu’elle associe les traditions ancestrales à la nouvelle civilisation qui voit le jour à Athènes et qui marquera l’histoire de l’humanité. Avec Œdipe-roi et avec Œdipe à Colone, deux de ses pièces-maîtresses, Sophocle maîtrise un art aux lointaines origines qui perpétue d’anciennes sagesses toujours aussi pertinentes, hier comme aujourd’hui.

En particulier, la découverte des lois transgénérationnelles dans les pratiques thérapeutiques contemporaines trouve avec certaines œuvres tragiques de nouvelles sources de références insoupçonnées. La nouvelle interprétation, transgénérationnelle, du mythe d’Œdipe de Sophocle, dont il sera question tout au long de cet essai, permet de rétablir ces liens entre certains savoirs traditionnels et certaines connaissances actuelles. Nous découvrons ainsi de précieuses clefs laissées par le poète qui ouvrent les portes du dialogue entre les cultures traditionnelles et notre propre civilisation.

À cheval sur deux cultures, orale et écrite, entre le vocabulaire symbolique de la mythologie (le mythos) et le discours rationnel (le logos) qui prend son essor à Athènes, l’œuvre de Sophocle transcende et marie le meilleur de ces deux mondes. Elle s’inscrit autant dans le crépuscule d’une culture traditionnelle que dans l’aube d’un nouvel essai de civilisation. Comme un feu d’artifice qui ne cesse d’illuminer cet espace compris entre la terre et le ciel, le parfum de son message flotte encore dans l’air du temps.