L’intégration transgénérationnelle
Aliénation et connaissance de soi
Par Thierry Gaillard
(292 pages , Ecodition 2014 , ISBN 9782940540-06-8)
Prix Ecodition : 21.52 €
Achat direct 100% sécurisé
21.52 €
Ajouter au panier
Achat direct
Commander par email

4ème de couverture:

Ce livre répond à un besoin de synthèse dans la multitude des approches thérapeutiques qui, aujourd’hui, font référence au « transgénérationnel ».

Comme un tronc lie les branches d’un arbre à ses racines, la connaissance des dynamiques transgénérationnelles nous permet d’associer certaines de nos expériences de vie à des histoires non intégrées que nous héritons de nos familles et de notre société. Ces héritages se rejouent dans des symptômes ou dans des situations incontrôlables qui se répètent. En intégrant ce passé resté présent, nous renouons avec nos origines et développons une meilleure connaissance de soi.

En plus des notions classiques, notamment les mécanismes de transfert, l’auteur se réfère au savoir des Anciens pour mieux comprendre ces dynamiques transgénérationnelles. Il montre qu’avec son œuvre sur Œdipe, Sophocle nous a laissé un modèle d’aliénation et d’émancipation riche d’enseignements. En associant les connaissances traditionnelles et contemporaines, l’auteur nous permet de mieux comprendre toute l’étendue et toute l’importance des phénomènes transgénérationnels.

Une édition simplifiée de ce livre est également parue aux éditions Écodition sous le titre : S’enraciner dans l’instant présent.

Extrait :

En plus des aspects physiques, comme la couleur des cheveux ou la morphologie, ce sont des traits de caractère, des problèmes existentiels ainsi que des aptitudes particulières qui se transmettent d’une génération à l’autre. Ces transmissions, qui sautent parfois une génération, ne vont cependant pas de soi. Au contraire, elles opèrent généralement malgré soi.

Constater des similitudes entre les générations peut parfois nous surprendre, alors que, d’autres fois, ces ressemblances semblent normales, comme si cela « coulait de source ». Avec les héritages transgénérationnels, ce sont des vécus non intégrés qui se répètent dans nos vies. Serait-il possible de mieux comprendre ces répétitions pour, au lieu de les subir passivement, y jouer un rôle actif ? Ces héritages sont-ils une fatalité de la condition humaine ? Comment pourrions-nous mesurer l’importance de leurs impacts dans notre vie quotidienne ?

Il est certain que notre rapport au monde et nos modes de vie sont en grande partie dépendants d’un conditionnement familial et culturel. L’héritage des vécus non intégrés par nos aïeux véhicule également des « casseroles » collectives et culturelles. Conscients et inconscients, ces héritages œuvrent dans notre présent et dans nos destinées, ne manquant pas de nous affecter, transmettant de fausses croyances et laissant nombre d’interrogations sans réponses. Serait-il possible d’intégrer ces héritages pour, au lieu d’en être le jouet, devenir plus soi-même ?